Un projet pilote important avec le TEC qui reliera Marche – Liège en passant par Neupré !

Bonne nouvelle pour Neupré, le TEC prépare une phase test !

A la demande du GAL (Groupe d’Action Loal), une étude et un important travail ont été réalisés avec le TEC pour améliorer l’offre de transport dans les communes du GAL et innover dans les solutions proposées. Trois représentants des composantes du TEC s’étaient déplacés à Tinlot pour la circonstance. Ils se sont relayés pour expliquer les enjeux, la complexité et les contraintes de l’organisation d’une mobilité durable en milieu rural.

Le coût moyen au TEC est de 3,97€ du Km mais nettement plus élevé en milieu rural qu’en milieu urbain.. Le prix payé par le client ne couvre que 30% des frais ; 80% des habitants ont un bus à moins 600 mètres de chez eux. D’un point de vue environnemental, il faut 11 personnes dans un bus pour dégager moins de Co2 que par un transport en voiture. Il faut en permanence trouver un équilibre entre l’accessibilité (nombre d’arrêts bien répartis), le taux de couverture (fréquence des passages) et la « charge écologique ». Cet équilibre doit de plus être atteint avec un coût qui ne doit pas augmenter dans une zone de 95 habitants par km2.
C’est en tenant compte de tous ces paramètres qu’un projet pilote se dégage au niveau du GAL parmi les solutions imaginées. Il comprend une ligne rapide directe Marche-Liège en passant par Neupré (avec l’université et le CHU au Sart-Tilman) et des lignes « hiérarchisées » complémentaires. Ces correspondances vers Huy, Hamoir et les différentes communes seraient plus rapides que les lignes actuelles mais sans doute avec des arrêts regroupés. Un exposé passionnant, chiffré, illustré en prise directe avec les situations rencontrées. Ce projet doit maintenant être finalisé et testé. Les autres questions ont porté sur l’utilisation de navettes plus petites, le transport de vélos, la manière de compter les passagers, la sécurité, la vitesse des bus ressentie par les riverains dans les villages…