Nollet remet le projet du CPAS à plus tard

Communiqué de presse de Michel de Lamotte
Député cdH du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Bruxelles, le 25 septembre 2012
Accueil de la petite enfance
Le ministre Nollet remet à plus tard !

Michel de Lamotte, député cdh au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a interrogé mardi Jean-Marc Nollet, ministre de l’enfance, au sujet du plan SEMA (Synergies employeurs milieux d’accueil) et plus précisément sur le projet de création de places d’accueil du CPAS de Neupré. L’objectif : établir un partenariat de minimum 2 ans avec des employeurs pour créer de nouvelles places dans les crèches.

Cette question fait suite à une première interpellation en juin dernier. Le député s’était en effet étonné que le projet ait dû être suspendu alors que le Ministre Antoine avait marqué son accord sur les futurs emplois APE nécessaires à la réussite du projet et que le Ministre Marcourt avait dégagé un subside de 75.000€ pour l’infrastructure.

Le Ministre Nollet s’était engagé, en discussion avec l’ONE, à trouver une solution pour la fin du mois de septembre. Force est de constater qu’aucune solution n’a été proposée et qu’une réponse ne sera probablement pas donnée avant la fin de l’année 2012. Le ministre relègue en effet le dossier au plan Cigogne 3.

Pour Michel de Lamotte, ce retard est d’autant plus regrettable qu’au regard du contexte démographique, il est nécessaire de maintenir et de diversifier les efforts en matière d’offres d’accueil de la petite enfance, notamment via des projets tels que celui du CPAS de Neupré.  Il entend revenir à la charge pour que ce projet, qui a déjà passé des étapes de concrétisation, débouche sur une conclusion positive. Les habitants de Neupré n’ont plus qu’à prendre leur mal en patience…

Vous trouverez ci-joint, la question et la réponse.

Contact : Michel de Lamotte
Député cdH du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
04/252.02.32 – 0476/90.84.56
mdelamotte@skynet.be

24 septembre 2012 – Question orale au vice-président et ministre de l’Enfance, de la Recherche et de la Fonction publique

Question : M. Michel de Lamotte (cdH). – Si l’offre d’accueil de la petite enfance ne cesse d’augmenter en Fédération Wallonie-Bruxelles, nous savons, au regard du contexte démographique, l’importance et la nécessité de maintenir les efforts pour l’accroître davantage mais aussi pour la diversifier afin de répondre aux défis démographiques, économiques et sociaux de demain. C’est notamment et à ce titre que le 11 juin dernier, je vous interrogeais sur l’évaluation du plan Sema, sur la manière dont les communes et employeurs en sont informés, ainsi que sur le projet du CPAS de Neupré de créer des places.

Nous ne reviendrons pas sur les deux premiers volets. En revanche, nous souhaiterions nous attarder sur le CPAS de Neupré qui, malgré l’octroi de points APE, disponibles chez le ministre de l’Emploi, et de subsides pour les locaux, déjà attribués par le ministre de l’Économie, se voyait contraint d’abandonner ou en tout cas de postposer ce projet alors que les travaux avaient déjà été réalisés.

Avant l’été, vous nous avez expliqué que l’ONE avait été sollicité par le CPAS de Neupré à la fin 2009 mais qu’à ce moment l’enveloppe budgétaire du plan « Sema » était épuisée, les subventions étant octroyées par ordre chronologique des demandes. Néanmoins, vous nous apportiez une réponse rassurante en annonçant être à la recherche, avec l’ONE, d’une solution pour ce projet avec l’espoir d’aboutir lors de la rentrée parlementaire.

Dès lors, avez-vous trouvé une solution pour ce projet de création d’une maison communale d’accueil de l’enfance à Neupré ? Si oui, quelle est-elle ?

Réponse : M. Jean-Marc Nollet, vice-président et ministre de l’Enfance, de la Recherche et de la Fonction publique. – Comme je viens de le dire, nous travaillons à l’élaboration d’un plan «Cigogne 3 ». Il vise à ouvrir de nouvelles bases d’accueil, en ce compris en Sema, à l’horizon 2020-2022.

À l’heure actuelle, l’enveloppe budgétaire consacrée au Sema du plan « Cigogne 2 » est épuisé. Par conséquent, il nous est impossible d’apporter une solution immédiate au projet spécifique de Neupré. Cependant, afin de ne pas attendre la décision relative au plan «Cigogne 3 », je travaille avec l’ONE sur une autre piste qui sera négociée lors des travaux budgétaires d’octobre.

Réponse : M. Michel de Lamotte (cdH). – Je prends acte du retard par rapport à ce que vous aviez annoncé au mois de juin. Je regrette que la situation ne soit pas résolue cette année.