Le Domaine de Neuville-en-Condroz, une identité de cité-jardin à préserver !

Voilà plusieurs mois voire années, que la CCATM, tout comme le service urbanisme et son échevin, s’interrogent sur le devenir du Domaine.

Faut-il le protéger, le préserver, si oui comment ?

Contrairement à d’autres cités-jardins en Belgique, le Domaine ne fait pas l’objet de mesures de protection et sa valeur patrimoniale ne bénéficiait d’aucune reconnaissance officielle.

Par l’intermédiaire de son Président, Monsieur Edouard David, un mémoire de fin de master ingénieur-architecte fut proposé et remarquablement élaboré par Mademoiselle Julie Renaux de l’ULg (actuellement chercheuse).

Elle mena son étude afin de dégager les éléments qui confèrent au Domaine toute sa valeur, tant patrimoniale qu’architecturale et qui, par extension, justifieraient sa conservation.

On peut s’interroger sur la stratégie à adopter pour conserver sesqualités et en particulier sa cohérence d’ensemble.

Pour ce qui est des venelles, un projet de revalorisation a été mené à bien par la Commune, collaboration entre les services travaux, agence de développement local, les habitants, projet soutenu par la Fondation Roi Baudouin dans le cadre du programme « quartier de vie ».

En ce qui concerne la transformation des bâtiments existants, une réelle prise de conscience s’impose.

CCATM, service urbanisme et environnement comme son échevin, sont pour adopter un règlement zoné pour le Domaine,en concertation avec ses habitants.

La prochaine étape sera la présentation de son mémoire remarquable par Mademoiselle Renaux, au Coude-à-Coude,concrétisation du réel esprit de communauté qui a animé les pionniers du Domaine !

Pour en savoir plus, il suffit de consulter le Trimestriel du développement territorial août 2012 n° 82 SPW Editions, disponible à la bibliothèque communale de Neupré à Plainevaux, rayon Mémoires de Neupré, demander Jean Mertens (membre CCATM et Mémoire de Neupré)

Jean-Pascal D’Inverno
1er Echevin Urbanisme & Environnement